Nouveau coup de frein avec le Covid-19 pour l'immobilier au Maroc

L'après Covid-19 Après le Covid-19 l’immobilier va rester dans l’incertitude mais tous les facteurs indiquent une importante chute des transactions 

et des prix revues à la baisse selon les produits et les régions..

Il apparaît comme évident que, depuis quelques années, le marché immobilier marocain est un secteur à la baisse.

 Baisse de la demande, baisse des prix… l’année 2019 a été témoin d’un recul important.

Après toutes les arnaques immobilières recensées au Maroc courant 2019 les éventuels acheteurs ne font plus confiance à un investissement au Maroc.

Les Marocains sont de plus en plus nombreux à acheter des biens immobiliers en Espagne. 

Ils concurrencent fortement les ressortissants britanniques et allemands et se classent en deuxième position des investisseurs non européens sur ce marché.

Nouveau coup de frein avec le Covid-19

Le Maroc connaît une crise immobilière depuis plusieurs années.

Le pays n’effectue que 100.000 transactions immobilières par an. Ralentissement de l’octroi des crédits, mauvaise écoute du marché,

Un référentiel des prix de l’immobilier complètement obsolète.

Les Marocains ne semblent pas trouver chaussure à leur pied, et maintenant que la crise du Covid-19 est arrivée, les choses ne vont pas aller en s’arrangeant.



Publié le : 24/04/2020 - Mis à jour le 14/10/2020 par Jean Luc Lecorney - immohammedia

immohammedia


Jean Luc Lecorney

+212 (0) 669 587 332

8 rue Bourgogne - 20100 Mohammedia - Grand Casablanca - Maroc

Lundi au Vendredi - De 09h00 à 18h30


Derniers articles


Mots-clés